Equilibrage hydraulique : réduire la déperdition de chaleur et les baisses de débit du système pour satisfaire les usagers du RCU de Valence

mercredi 3 avril 2019

La ville de Valence investit sur la rénovation de son réseau de chaleur urbain en 2018.

Sa volonté de valoriser les énergies renouvelables et de réhabiliter ses infrastructures en vue de passer son réseau en basse température à été une véritable opportunité. 

Les objectifs de cette démarche étaient de faciliter l'utilisation du réseau et de le rendre efficient et capable de répondre aux pics de consommation. 

La recherche d’optimisation du réseau de chaleur urbain de la ville de Valence a été rendu possible grâce à l’utilisation des système Danfoss répondant aux attentes énergivores, de facilité d’utilisation et d’entretien du cahier des charges des trois acteurs décisionnaires : la ville de Valence, EVVA Groupe Coriance et Eau et Vapeur de Lyon.

En passant d’un fonctionnement « haute pression – haute température » à une système « basse pression- basse température », la Ville de Valence peut garantir le bon équilibrage du réseau primaire et ainsi optimiser les consommations d’énergie.

En rénovant 53 sous-stations de la ville, avec les Vannes AV-QM et AF-QM+, et en valorisant les énergies renouvelables, Valence devrait obtenir un retour sur investissement sous 3 ans et réaliser 10 à 15% d’économies par an. De plus, le confort des usagers est amélioré grâce à une réduction du volume sonore du réseau, un réglage fin des températures, une stabilité dans les réglages et une durée de vie accrue.

Banniere-RCU_VALENCE

Rénovation du RCU de Valence avec EVVA Groupe Coriance

  • Retour sur investissement : 3 ans
  • Economies : 10 à 15% par an
  • Plaintes des usagers : 100% résolues