Les Européens pourraient économiser 12 milliards d'euros et 130 TWh d'énergie par an en modernisant 500 millions de radiateurs

jeudi 8 septembre 2022

Les Européens pourraient économiser 12 milliards d'euros et 130 TWh d'énergie par an en modernisant 500 millions de radiateurs [1].

L'Europe traverse une crise grave, la fermeture du gazoduc russe Nord Stream1 intensifiant encore la pression en faveur des économies d'énergie en Europe avant l'hiver. Pourtant, 500 millions de radiateurs gaspillent aujourd'hui de l'énergie dans toute l'Europe.

Le Président de Danfoss pour la région Europe du Nord appelle l'Europe à utiliser l'une des solutions les moins coûteuses qui soient pour mettre fin au gaspillage d'énergie, à savoir le remplacement de tous les thermostats obsolètes et inefficaces. Il s'agit d'une solution éprouvée, qui a déjà été largement utilisée, et qui s'est avérée efficace dans plusieurs pays nordiques depuis de nombreuses années.

Kjell Stroem, Président pour la région Europe du Nord chez Danfoss, déclare :

« Les prix de l'énergie explosent, et l'énergie est rare. Même les solutions les plus simples peuvent avoir un impact considérable. Le thermostat de radiateur a été inventé il y a plus de 80 ans, et pourtant, il y a plus de 500 millions de radiateurs dans l'UE qui ont besoin d'être modernisés. Si nous les remplacions tous, les Européens pourraient économiser 12 milliards d'euros et 130 TWh d'énergie par an [2]. Le retour sur investissement est généralement très court et, compte tenu des tarifs actuels de l'énergie, il peut même être de quelques mois seulement. »

« Ce changement relativement simple permettrait aux citoyens européens d'économiser des milliards sur leurs factures énergétiques. Il rendrait aussi nos économies plus résilientes. Et ce n'est là qu'un exemple parmi tant d'autres de moyens simples d'économiser rapidement de l'énergie. Nous n'avons pas besoin d'attendre l'arrivée de nouvelles technologies, ni d'espérer des miracles. Nous devons simplement commencer à mettre en œuvre la technologie qui existe et dont nous savons déjà qu'elle fonctionne, » ajoute M. Stroem.

« Dans l'Union Européenne, les bâtiments sont responsables de 40% de la consommation d'énergie, » déclare M. Stroem [3]. 

« Pourtant, si nous utilisions l´énergie de manière plus intelligente, nous pourrions infléchir la courbe de demande d'énergie, » affirme-t-il. 

Au-delà des thermostats, M. Stroem explique qu'en utilisant des systèmes de commande à modèle prédictif combinant intelligence artificielle et données relatives au bâtiment, à la météo, et aux utilisateurs, pour ajuster les températures, on peut réduire la consommation de chauffage des immeubles d'habitation de 11% supplémentaires [4].

« En outre, cela révèle l'énorme potentiel de réutilisation de la toute "chaleur excédentaire" qui autrement serait perdue. » M. Stroem ajoute : « De l'énergie est gaspillée partout. Aux États-Unis, 65% de toute l'énergie produite est gaspillée sous forme de chaleur perdue. C'est un énorme gaspillage d'énergie qui pourrait être exploité s'il était obligatoire de réutiliser la chaleur excédentaire [5].”

La liste des actions qui sont à portée de main pour économiser de l'énergie et réutiliser la chaleur excédentaire est infinie. Les centres de données, les supermarchés, les usines et les stations d´épuration produisent tous d´énormes quantités d'énergie, qui sont actuellement gaspillées à grande échelle. Mais des solutions existent déjà. Elles peuvent être mises en oeuvre immédiatement et offrent des retours sur investissement très rapides.

Depuis qu'il utilise du CO2 comme réfrigérant et qu'il a mis en oeuvre des solutions d'efficacité énergétique et de réutilisation de chaleur excédentaire en 2019, un supermarché danois couvre désormais 78% de ses besoins de chauffage grâce à de l'énergie réutilisée [6].

M. Stroem déclare : « Tous ces exemples montrent que nous pouvons et devons avoir recours à la fois à des technologies simples, et aussi à certaines technologies intelligentes, pour infléchir la courbe de demande d'énergie. On ne parle pas du futur. Mais de maintenant. Les solutions sont là. L'énergie la plus verte est celle que l´on n'utilise pas. C'est aussi la moins chère. »

Pour en savoir plus, contactez :

Amanda Chick, Global PR Lead
Ph: +357 9514 5470
Email: amanda.chick@danfoss.com