Repenser l'efficacité dans les bâtiments

Les bâtiments économes sont la solution

Il est temps de réveiller un géant endormi. Le rapport d'Ecofys, cabinet de conseil en énergie, est le premier à confirmer et à quantifier l'énorme potentiel inexploité d'une modernisation des systèmes techniques des bâtiments pour économiser l'énergie au niveau de l'UE.

Il est temps d'exploiter le potentiel caché du béton, du verre et de l'acier pour réaliser des économies considérables, créer plus d'emplois et améliorer les conditions de vie.

Optimiser le potentiel d'économie d'énergie de nos bâtiments

Nos bâtiments aujourd'hui
Découvrez pourquoi les systèmes techniques des bâtiments sont importants
Lisez le rapport complet publié par le cabinet de conseil en énergie Ecofys

Le système central de nos bâtiments

Des technologies ont fait leurs preuves pour rendre nos bâtiments et les systèmes qui s'y trouvent plus efficaces, mais peu de bâtiments en sont équipés pour le moment. L'optimisation des systèmes techniques des bâtiments permet non seulement de rendre les environnements des bâtiments plus efficaces, mais aussi d'aider les utilisateurs à mieux comprendre leur environnement – en gérant de façon proactive leur consommation d'énergie et en maintenant un milieu de vie sain, confortable et productif, adapté à leurs préférences. Ces technologies sont peu onéreuses et peuvent facilement être ajoutées ultérieurement à des bâtiments, en plus d'offrir des avantages significatifs en termes d'économie d'énergie et de coûts.

Réduire les déchets et améliorer le bien-être de millions d'Européens

Les solutions utilisées varient selon le type de bâtiment, mais les principes de base de la réduction des déchets,de la limitation des coûts, et de l'amélioration de l'environnement pour les utilisateurs restent les mêmes. Explorez nos études de cas.

Le moment idéal pour commencer à repenser l'efficacité

La transition de l'UE vers une économie à faibles émissions de carbone d'ici 2050, nécessite la décarbonisation complète de nos bâtiments. Il est donc impératif d'accélérer la modernisation du parc immobilier existant. Pour y parvenir, nous devons nous assurer que les systèmes techniques des bâtiments fonctionnent au maximum de leurs capacités.

Accélérer l'optimisation des bâtiments d'Europe vers des bâtiments connectés et très performants

La mise en œuvre de la nouvelle Directive sur la Performance Energétique des Bâtiments (DPEB) offre une occasion immanquable d'accélérer l'optimisation des systèmes techniques des bâtiments et constitue le moyen le plus rentable d'atteindre nos objectifs.

La nouvelle directive DPEB renforce l'attention sur le contrôle des flux d'énergie en établissant les bases du  contrôle, en ciblant les exigences d'inspection complètes et partielles, en permettant aux bâtiments de devenir intelligents et de donner le contrôle aux utilisateurs. Le temps est venu d'agir, et ces mesures clés nous permettrons de réaliser cette transition.

Les mesures clés pour une mise en œuvre réussie :

Application des dispositions existantes telles que l'article 8 de la directive DPEB actuelle. Conseils aux États membres relatifs à la mise en œuvre de la DPEB, étayés par des exemples de bonnes pratiques pour différents types de bâtiment. L'application de la DPEB est simplifiée par de nouvelles exigences obligatoires sur des fonctionnalités clés telles que la régulation individuelle de la température ambiante.

La nouvelle directive DPEB demande aux États membres d'évaluer et de documenter la performance énergétique des systèmes techniques des bâtiments afin de mieux faire connaître les gains d'efficacité possibles et d'encourager la demande. Les États membres peuvent utiliser les outils existants, tels que le passeport pour la rénovation des bâtiments ou le nouvel indicateur d'intelligence, afin de stimuler l'adoption par le marché.

Une plus grande cohérence est nécessaire autour de la terminologie utilisée par la Commission européenne pour éviter les incertitudes parmi les investisseurs et les utilisateurs. Des exigences plus claires ont été introduites pour des fonctionnalités clés telles que la régulation individuelle de la température ambiante, les conditions de charge partielle et complète, ainsi que l'automatisation et les contrôles des bâtiments afin de favoriser la mise en œuvre de la DPEB dans les États membres.

  • La réglementation, les normes et les essais doivent être axés sur la performance des systèmes, en plus d'examiner les produits individuels, et doivent être plus explicites surles exigences de performance énergétique pour les systèmes techniques des bâtiments et les fonctionnalités clés.
  • Les États membres doivent suivre leurs progrès via la collecte de données sur l'état des systèmes techniques des bâtiments existants.
  • Les États membres doivent mettre en œuvre des réformes nationales comprenant un renouvellement progressif, et soutenir l'application de mesures ciblées et rentables ainsi que des estimations fondées sur les économies d'énergie prévues. Il conviendra également d'inclure des avantages au sens plus larges, tels que ceux liés à la santé, la sécurité et la qualité de l'air.
  • Pour y parvenir, la Commission européenne et la DPEB doivent fournir un classification claire et complète de toutes les mesures disponibles en focntion de : a) la rapidité avec laquelle elles permettent de réaliser des économies de coûts et de carbone, et b) leur efficacité pour faciliter la mise en œuvre de mesures ultérieures.
  • La Commission européenne doit par ailleurs souligner le rôle des systèmes de contrôle dans l'équilibre entre la minimisation des pertes d'énergie, les gains internes et les besoins énergétiques restants pour les bâtiments à consommation d'énergie quasi nulle.

Sur le même thème